Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ilyes Conrad

Aller en bas 
AuteurMessage
Ilyes Conrad
Underground Policeman
Underground Policeman
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Ilyes Conrad   Ven 30 Nov - 4:25


Nom :Conrad
Prénom :Ilyes
Surnom ://
Race : Humain
Age : 23 ans
Groupe :Renégat
Sexe : Masculin
Statut : Policier
Sexualité :Seule l’âme compte.


Physique : La première réflexion que vous vous ferez en apercevant Ilyes c’est : Woooh o__o. Non pas parce qu’il illumine de sa beauté sur son passage ou qu’il brille au soleil comme une boule à facette, non, mais simplement parce qu’il vous impressionnera par sa corpulence. Il est pour ainsi dire… immense. En effet, il mesure un peu plus de deux mètres de haut et est bâtit comme un déménageur. Il n’est pas forcément comparable à monsieur muscle, mais disons qu’en corrélation avec sa taille, il a les épaules large, une bonne constitution, de grandes mains qui vous pousse à vous dire que s’il vous en colle une, vous risquez de faire un vol plané sur quelques mètres… Sans être monstrueux, il est impressionnant, comme à peu près tout ce qui est hors norme.
Ses cheveux sont noirs de jais, souple et fins. Il les porte toujours court parce que lorsqu’ils poussent trop, ça le gêne, et puis on ne peut pas se permettre de ressembler à un hippie dans la police. Sa peau est d’une teinte bronzé naturellement, de par ses origines et ses yeux sont d’un bleu étonnant qui ressortent particulièrement au milieu de ce tableau. Il a la mâchoire carré, des sourcils fins inclinés de façon à lui donner presque toujours un air sévère. D’ailleurs, malgré son jeune âge, sa ride du lion commence déjà à se creuser. Son nez est bien droit, ses lèvres étroites… l’ensemble est harmonieux quoiqu’un peu brutal.

Caractère : Ilyes est doux, Ilyes est frais, mais Ilyes n’est… pas patient du tout. Et c’est bien là son plus grand défaut. Il s’énerve vite, pour un oui, pour un non, surtout lorsqu’il se cogne partout à cause de sa taille ce qui, au final, fini par le rendre plus comique que terrifiant. À côté de ça, c’est un bon gaillard. Bon vivant, toujours partant pour faire la fête, faire des rencontres, sortir, découvrir, etc… Il est serviable, c’est un marin après tout, et sera toujours prêt à jouer les héros pour sauver une donzelle en danger. Il est sérieux et droit dans son travail, mais en dehors il est décontracté, naturel et souriant. Il est plutôt naïf dans son genre et se fais facilement avoir. Avec une bonne argumentation, il est facile de lui faire gober une énormité comme : les huitres ronflent, ou ce genre de choses. Il n’est pas méchant pour un sous, sauf peut-être sous l’influence de l’alcool. Mais méchanceté ne rime pas avec efficacité et il est un très bon élément autant dans la police que chez les renégats.
C’est un type au grand cœur, un sentimental, et quand il fait quelque chose, il ne le fait pas à moitié. Quand il travail, il ne fait que ça, quand il aime pareil, quand il dort aussi, etc… En somme, c’est un bon gars, il faut juste s’habituer à lui.

Autres : Il adore les animaux, surtout les chiens et se retrouve comme un enfant attardé en face d’eux.


Son passé : Pour comprendre l’histoire d’Ilyes, il faut d’abord s’intéresser à celle de ses parents…
Sa mère était une ressortissante Israélienne. Elle et sa famille ont émigrés aux États-Unis alors que les conflits sanglants ne cessaient d’éclater dans leur pays. Ils ont débarqués sur le nouveau continent en tant que clandestins, ayant dépensé tout leur argent dans les frais que leur réclamait leur passeur pour les emmener vivre le rêve américain. Enfin… Le rêve américain, quel beau mythe ! Ils s’en rendirent rapidement compte. Sans un sous, sans papier et sans emploi, la vie était bien difficile dans ce pays réputé pour être l’un, voir le plus riche du monde. Dans leur quartier de misère, au milieu de nombreuses familles dans le même cas qu’eux, ils ne la voyait pas bien, eux, la richesse. Pourtant, maintenant qu’ils étaient là, ils n’avaient plus vraiment le choix. Ils ne pouvaient et ne voulaient pas rentrer dans leur pays en guerre. Il fallait donc continuer à vivre et essayer de s’en sortir au mieux. Le père de famille parti donc à la recherche d’un emploi. Il passa par plusieurs petits jobs minables, avant de se faire embaucher comme par miracle dans une petite entreprise de prêt à porter. Il était chargé de repasser et plier les vêtements, rien de bien glorieux, mais les conditions de travail étaient bonnes et le patron compréhensif et compatissant. Ce dernier entreprit nombre de démarches pour faire régulariser la situation de son employé, ce qu’il parvint à faire au terme de cinq années de procédures.

Suite à cela, l’employé et le patron c’était beaucoup rapprochés. Ils avaient souvent d’interminable discutions après une journée de travail harassante. Et c’est durant ces discutions qu’il s’avéra que le père de famille était loin d’avoir de mauvaises idées concernant l’entreprise. Les choses se passèrent tellement bien entre les deux hommes qu’ils finirent par s’associer pour ouvrir une boutique supplémentaire dans leur ville de résidence, dont le gérant ne fut ni plus ni moins que notre Israelien. Ils ne roulaient pas sur l’or, mais dès lors, les choses s’arrangèrent considérablement, juste au moment d’envoyé leur fils chéri à l’université. En effet, le couple avait deux enfants, un garçon, l’ainé, la fierté du ménage, et une fille. Profondément ancré dans leur religion conservatrice, il était tout naturel pour eux de lui préparer un avenir de femme : Lui trouver un bon mari, la voir leur donner de beaux petits enfants et la regarder évoluer dans son nouveau rôle de mère.

Seulement, Nahid, leur fille, au contact de nombre de personnes non religieuses, d’autres cultures et influencée par les séries qu’elle ne cessait de regarder à la télé, n’était pas de cet avis. En effet, les israéliens, sans avoir renié leur religion, avait décidé de s’adapter un maximum à leur nouveau pays et ainsi, ne s’était pas marginalisé en restant exclusivement avec les personnes d’origine proche de la leur. Il s’était ouvert à la société américaine qui, à leurs yeux, avait pollué leur fille. Malgré cela, cette dernière n’était pas particulièrement rebelle, en tout cas, pas jusqu’à ce qu’elle tombe amoureuse.

Elle rencontra un jeune homme du nom d’Adam Conrad. Il était étudiant à l’époque et avait à peine 19 ans. Elle en avait 22 et n’était jamais vraiment allé à l’école, ce qui ne les empêcha pas de vivre un véritable coup de foudre. Ils fleuretèrent, sortirent ensemble, couchèrent ensemble… Et sans l’aide ou la compréhension de parents à l’écoute pour lui expliquer quoi faire dans une pareille situation, ce qui devait arriver arriva. La jeune femme tomba enceinte à peine un an après sa rencontre avec Adam. Là se posa un gros problème pour elle. Elle ne voulait pas embarrasser sa famille, lui faire honte et encore moins lui tenir tête. Elle avait peur de leur réaction, pour elle, pour son enfant, pour son amant qu’elle aimait tant. Elle refusait l’idée qu’il puisse leur arriver quoi que ce soit. Alors elle et Adam prirent une des plus grandes décisions de leur vie : Disparaitre de cette ville, tout simplement. Une fuite amoureuse jusqu’à l’autre bout du continent.

Ils commencèrent une nouvelle vie ailleurs, ayant coupé tous deux tous contacts avec leur famille respective pour plus de sécurité. Pour Adam, ce fut un énorme sacrifice, mais il aimait tellement Nahid qu’il était prêt à tout faire pour elle, absolument tout. Leur enfant naquit quelques mois plus tard, un garçon qu’ils prénommèrent Ilyes pour garder trace des racines étrangères de la mère. Un magnifique petit homme ayant hérité des cheveux et de la peau de sa mère et des yeux bleus pétillants de son père.

Suite à l’arrivé sur terre de leur petit ange, les amoureux prirent deux grandes décisions : se marier et s’inscrire sur la liste des personnes à vampiriser en cas d’accident… Nahid était contre cette idée, sa religion lui interdisait une telle chose, mais d’un commun accord, les parents avaient décidés de rester en vie quoi qu’il arrive pour pouvoir élever leur fils. Et puis il n’y avait pas de raison qu’une telle chose leur arrive à eux n’est-ce pas ?

Malheureusement, le « ça n’arrive qu’aux autres » ne s’appliqua pas pour eux. La jeune femme de 26 ans fut renversée par une voiture qui avait franchi un feu rouge à toute allure, alors qu’elle traversait la rue comme elle le faisait habituellement. Ses blessures étaient graves, ses chances de survies minces sans intervention vampirique. Nahid passa donc de l’autre côté, mais elle le vécut terriblement mal. Ilyes n’était alors âgé que de 3 ans et ne comprenait pas pourquoi sa mère le rejetait comme ça depuis qu’elle avait été « malade ». Elle s’était terriblement refermé sur elle-même, s’était réfugié dans un mutisme déroutant et ne voulait voir personne. C’est tout juste si elle acceptait la présence de son mari à ses côtés.

Peu à peu, les choses s’arrangèrent. Il lui fallut un long moment pour accepter ce qu’elle était devenue, mais elle finit par s’y faire. Deux ans passèrent ainsi, dans une ambiance plus ou moins fluctuante. Et puis un jour, quelque chose fit basculer toute la petite vie de la famille. Sans explication, Nahid avait purement et simplement disparue. Elle s’était volatilisée. Depuis lors, son mari n’eut de cesse de la chercher. Elle devint son obsession et sa vie ne tournait plus qu’autour de l’espoir de la retrouver.

Mais alors, que c’est-il bien passé ? La vérité qu’Adam et Ilyes ne surent jamais, c’est que la femme de leur vie était tombée enceinte une nouvelle fois et que, terrorisé à l’idée d’engendrer un monstre mi-homme mi-vampire… Elle avait préféré s’enfuir et tenter de trouver un endroit où se réfugier. Enfin, passons, ça, les deux abandonnés n’en ont jamais rien sut et continuèrent donc leur vie à deux. Le petit Ilyes, orphelin de mère à seulement cinq ans, se rapprocha tout naturellement énormément de son paternel. Le binôme s’en sorti tant bien que mal suite à cette perte. Le père ne se laissa jamais abattre, mué par la conviction qu’il retrouverait un jour sa bien-aimée.

Le jeune garçon grandi donc sans figure maternelle et ne garda d’ailleurs que très peu de souvenir d’elle. Très vite, il se rendit compte qu’il n’était pas vraiment doué pour les études mais que les travaux manuels étaient bien plus dans ses cordes, malgré un intérêt certain pour la culture et la littérature. Son enfance se passa sans grand chamboulement, tout comme son adolescence d’ailleurs. Il passa et obtient son diplôme à la fin du lycée non sans difficultés, puis décida de s’orienté dans le domaine pour lequel il était doué : tout ce qui concernait la force et l’agilité physique. Il décida donc de s’engager chez les marins.

C’est à peu près à cette époque qu’il décida d’aider son père dans sa quête. Toutes ces années durant, il avait cherché, cherché et cherché encore celle qu’il aimait par-dessus tout. Quelque part, cela faisait de la peine à Ilyes de voir son père rongé par cette obsession, mais il n’aurait jamais la force de lui demander d’abandonner, il comprenait, et en conséquence, il décida que le temps était venu pour lui de lui prêter main forte. Il le faisait à chaque fois qu’il avait droit à une permission. Parallèlement, son parcours militaire se passait très bien. C’était un bon élément, efficace, droit, docile sans être dépourvu de caractère. Tous ses camarades et ses instructeurs l’appréciaient. C’était une personne de confiance sur qui l’on pouvait compter et qui était toujours prêt à donner de sa personne en cas de besoin.

Un jour, alors qu’il avait droit à une semaine de permission, son père l’appela au beau milieu de la nuit, mi-paniqué, mi-fasciné, à l’entendre parler. Il semblait même excité. C’était encore une de ses nuits ou il était parti arpenter les rues de la ville dans l’espoir de trouver une piste et là, Ilyes avait comme l’impression qu’il avait trouvé quelque chose. Il le rejoignit donc à un point de rendez-vous qu’ils s’étaient fixés, et découvrit son père comme il ne l’avait encore jamais vu.

« J’ai trouvé ! » Lui dit-il, les yeux fous. « J’ai trouvé où elle est, je l’ai retrouvé, je sais où est ta mère ! Suis-moi ! »

Ce qu’il fit, il le suivi jusque dans d’immenses et sombres souterrain où vivait des créatures atroces et violentes. Ils eurent à peine l'occasion d'en apercevoir une que, déjà, elle se faisaient piéger par un groupe d'hommes d'hommes plutôt... extrêmement bien équipés et apparemment entrainés. Ils savaient ce qu'ils faisaient, c'était indéniable. Sans eux, le père et le fils seraient sans doute bien vite passés de vie à trépas dans un tel lieux. Mais heureusement, ce jour-là, une équipe du groupe de Jovan était là et avant même qu'ils ne se confronte à l'une de ses créatures, ils vinrent les secourir et les faire sortir de là. Comme vous pouvez vous en douter, Adam était décidé à comprendre exactement ce qu’il se passait là-dessous, et donc voulait par-dessus tout rejoindre le groupe des renégats. Après de longues conversations et l’explication de son histoire à Jovan, celui-ci décida de lui laisser une chance. Il comprenait ses motivations. L’homme était persuadé que sa femme c’était transformé en l’une de ses goules et que depuis tout ce temps elle avait vécu juste sous ses pieds. Ilyes comme Jovan étaient bien plus sceptique sur ce point, mais il ne pouvait pas enlever cruellement la raison de vivre d’Adam. C’est donc tout naturellement que le fils rejoignit le père dans sa cause, accepté par le leader des renégats bien entendu. S’il ne pensait pas que sa mère était devenue un monstre, mais il était d’accord avec les idées de ce groupe et était prêt à leur prêter main forte. Et puis, il ne pouvait pas se permettre de perdre son père de vu maintenant qu’il s’était engagé à mener des missions aussi dangereuses que la capture et la remise sur pied de ses montres…

Ilyes quitta donc l’armée pour se reconvertir dans la police. Avec une bonne lettre de recommandation de la part de ses instructeurs et une grande motivation, il se fit engager sans trop de problème. Ainsi, il pouvait habiter de nouveau avec son père et le protéger autant de possible lorsqu’ils partaient ensemble en mission. Mais le garçon avait beau faire tout ce qu’il pouvait pour préserver la vie de son père, les choses finirent par lui échapper. Adam était de plus en plus obsédé par les vampires et dhampires devenus monstre. Un jour, au beau milieu d’une mission, certain d’avoir reconnu sa femme dans l’éclat du regard d’une de ses créature, il se sépara du groupe et s’élança à sa poursuite dans les boyaux sombres. Les autres se précipitèrent à sa suite, mais lorsqu’ils le retrouvèrent, il était déjà trop tard.

Les monstres c’étaient jetés sur lui et l’avait égorgé. Toute vie avait déjà quitté son corps, Ilyes n’eut donc aucune dernière parole ou volonté, et pourtant, il se promit intérieurement de tout faire pour retrouver sa mère si cette dernière résidait bien encore dans cette ville. Il se promit également de rester auprès des renégats pour les aider à accomplir leurs objectifs qu’il trouvait juste et valeureux. Il n’est pas l’un des membres les plus actifs et tiens à préserver autant que possible une vie « normale », mais il ne rechigne jamais lorsqu’on l’appel pour donner un coup de main.
Il habite aujourd’hui l’appartement de son père et vie une vie presque normale, encore et toujours hanté l’ombre de sa mère.

Sa famille : Père mort, mère portée disparue et frère dont il ne connait pas l’existence.


Votre pseudo : Muhuhu
Age : 20 ans
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : Roooh je vous en pose des questions ?
Un petit mot sur toi ? : *donne un bras*
Comment as-tu découvert ce forum ? : Matou <3
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? : Pète sa mère ouesh !


Dernière édition par Ilyes Conrad le Lun 3 Déc - 1:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marrek Vrana
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   Lun 3 Déc - 0:50

Citation :
des missions aussi dangereuses que la capture et la remise sur pied de ses montres…

Les montres, si on y fait pas gaffe, ça fout la merde.
Blague à part je trouve ton passage sur la descente d'Ilyes et de son père dans les catacombes un peu expédié... Je veux dire, on en sort rarement vivant à moins d'être bien entraîné, d'où le BIS.

Tu pourrais développer un peu ça ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyes Conrad
Underground Policeman
Underground Policeman
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   Lun 3 Déc - 0:56

Edit : Non c'est bon j'ai compris en fait x) Bah je pensais que le sous entendus était compréhensible du genre : Ils rejoignent le groupe donc ils apprennent et s'entrainent avec eux. C'est sûr qu'ils vont pas se lancer comme s'ils allaient dans une teuf underground x) Mais je rajoute un tit paragraphe pour raconter ça si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marrek Vrana
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   Lun 3 Déc - 1:03

Je veux bien :3

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ilyes Conrad
Underground Policeman
Underground Policeman
avatar

Messages : 37
Date d'inscription : 28/11/2012

MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   Lun 3 Déc - 1:13

Bon du coup j'ai mis ça :

Spoiler:
 

C'est mieux ? x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marrek Vrana
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
Beetlejuice - Fournisseur de plaisirs éphémères
avatar

Messages : 431
Date d'inscription : 21/01/2011
Age : 32

MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   Lun 3 Déc - 1:22

Mieux ! Léger mais mieux. Mais t'es pas agent du BIS non plus, alors je ferai largement avec. Bienvenue, renégat !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ilyes Conrad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ilyes Conrad
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Why "Lord" Conrad Black Proposes Anglo-Saxon Takeover of Haiti - again
» Conrad Omble - Sénéchal du Nord
» L'Histoire de Trouble or Misery .
» haley smith
» ❝ Trying to tell you stop, but your lipstick got me so out of breath ❞ Azure & Conrad.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Renégats-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit