Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nikitas Rilley

Aller en bas 
AuteurMessage
Nikitas Rilley
Clandestin, Dr Jekyll and Mr Jackass
Clandestin, Dr Jekyll and Mr Jackass
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 08/02/2011

MessageSujet: Nikitas Rilley   Mar 8 Fév - 16:34


Nom : Rilley
Prénom : Nikitas
Surnom : Tous l’appellent Nikki. Certaines personnes qui le connaissent depuis qu’il est petit le nomment parfois ‘Clumpsy’ (maladroit) ou ‘Dumpy’ (bouboule) pour l’énerver. Son ex copain l’appelait Nika.
Age : 26 ans.
Race : Humain.
Statut : Clandestin.
Sexualité : Ambivalent qui tire sa flemme.


Physique : « Un vrai Rilley. » Comme tous les membres de la fratrie, Nikki est un jeune homme longiligne. Bien que dans son cas, il soit carrément efflanqué, plus ou moins selon les mois et son appétit. Enfant en surpoids, il a une relation conflictuelle avec la nourriture qui s’apparente à de l’anorexie. D’une taille on ne peut plus commune, il n’impressionne pas plus qu’il ne se laisse impressionner par plus fort que lui.

Si tout jeune il était d’un blond clair, comme son père, sa tignasse ébouriffée est à présent blanche, ce qui n’est qu’à moitié naturel. A moitié car, malgré son âge, ses cheveux sont presque tous dénués de mélanine et il en est venu à ses les teindre pour cacher la ‘misère’. La couleur de ses yeux est tout aussi authentique. Sous le rouge de lentilles de contact, se cache de beaux yeux verts très semblables à ceux de ses frères, et particulièrement ceux d’un certain Heredote. Ce n’est que seul qu’il s’autorise à retirer ses iris carmins.

Le nez fin, le teint pâle, l’arcade sourcilière et les pommettes hautes, la mâchoire bien dessinée mais plutôt étroite, un joli sourire, les canines un poil trop longues pour un humain normal, le cou gracile : encore une fois, « un vrai Rilley ». Il fait plus jeune que son âge mais, ça aussi, c’est de famille. Sa mère, malgré sa récente brioche et ses lunettes d’intello, parvient toujours à faire 10 ans de moins. Son père également.

Il a perpétuellement la voix voilée, un peu cassée, comme s’il venait de piquer une grosse gueulante ou qu’il sortait d’une bonne crève. Sa démarche est un peu raide au réveil puis se décontracte au fil des minutes mais… quand il court, on voit nettement qu’il boite de la jambe gauche.

Hormis très rares occasions, il ne se maquille que pour cacher les cernes qui marquent le dessous de ses yeux et les taches de rousseur qui se dessinent sur son nez quand les beaux jours se pointent. Il ne cherche pas à poudrer sa peau pâle, et serait même du genre à se taper des coups de soleil bien craignos en été. On est british, ou on ne l’est pas.

Nikki est un jeune homme qui plait aux hommes comme aux femmes. C’est un fait. Mais avec sa dégaine, évidemment… pas à tout le monde.

Caractère : Il a de nombreux vices : ‘Pas plus et pas moins que les jeunes cons de ma génération.’ répondrait-il. Sauf que si, quand même, il cumule.
« Passe-moi le joint. »
« Tu prends un rail, mec ? »
« Putaaaain ! Fais chier, merdeuh… »
« Verre vide je te plains, verre plein je te vide. »
« J’ai envie de toi, ici, maintenant, contre ce mur. »
« Viens, viens, quand tu veux j’te défonce, fils de pute ! »
« Allez, il est 12h30… faut que j’me lève… […] … Ouais, encore une heure. »

Mais il y a deux Nikitas. Le Nikitas de sortie et le Nikitas d'intérieur.

Le Nikitas de sortie est le plus connu. Il rit facilement, parle fort et avec les mains (de préférence plus fort que les autres). Pas pour qu'on le regarde, non juste parce qu'il le peut. Et que se prendre les regards courroucés des bonnes gens lui filerait limite un orgasme. C'est un allumeur, il flirte comme il respire... mais ne couche presque jamais. De manière purement involontaire, il a tendance à être désobligeant et blessant, souffrant d'un manque crasse de compassion et de tact. Il est le genre de type qui vous dit quand vous l'embrassez "Et respirer par le nez, tu sais faire ?". Ou bien "T'as pas grossi ? T'es sûre ? Ah ben c'est que tu sais pas choisir tes fringues." Délicat. Rendu sans doute trop dur par ce qu'il a vécu. Il a une capacité à l'auto-dérision qui frôle le néant, surtout après quelques verres dans le pif et a une tendance étrange au strip-tease et à la castagne... quand il n'a pas de grands accès de lâcheté. Il ment comme un arracheur de dent, se vante, bref. C’est plutôt un type sociable quand on le connait peu, mais quand on commence découvre un peu plus, on se rend vite compte qu’il est invivable. Pour pas mal de monde il est odieux.

Puis, il y a le Nikitas d'intérieur. Parce qu'il faudrait pas non plus que vous pensiez que c'est juste un trou du cul... ce serait aussi faux que de dire que c'est un adorable jeune homme. Chaque personne est en demies teintes, seulement tout le monde n'a pas la même part d'ombre. Nikki est aussi un type normal. Après tout, il est surtout chiant quand il a picolé en soirée, sinon c'est plutôt un mec lambda. Bon, il ne supporte pas la critique, ni qu'on le fasse parler de lui, il a envie de cogner le moindre médecin qu'il croise, même son généraliste mais... ce n'est pas qu'un mauvais garçon. Il finit par se lever en râlant sous le regard insistant d'un petit vieux debout devant sa place assise, il donnerait aux SDF sa monnaie... s'il en avait, il ne vole personne, il se tient plutôt bien à table et au boulot bien que ça lui retourne le bide de faire ce qu'on lui demande, il sait quand il a tord même s'il ne le reconnait pas publiquement, il aime pas qu'on emmerde les plus faibles et même s'il se fait casser la gueule, il ira toujours aider un type à terre dans une ruelle ou un gamin qu'on chahute.

Parce qu'il est toujours celui qui est resté des années avec un type fou parce qu'il s'inquiétait pour la petite fille de ce dernier. Celui qui regrette d'avoir fait exploser la fratrie Rilley. Celui également qui a une trouille bleue des lits superposés depuis son séjour d'un mois en taule à 18 ans. Qui était premier de classe quand il était au collège et qu'on rackettait quand ses frangins avaient le dos tourné parce qu'il était un petit gros et pédé de surcroît. Qui sait s'exprimer sans gros mots, défendre de belles idées. Qui a été suivi par un psy des années et est sous antidépresseurs depuis ses 22 ans. Qui cauchemarde depuis qu'il a tué un homme. Ca et tant d'autres choses. Peut être qu'on fond, il parle fort pour couvrir les cris dans sa tête.

"- J’ai été créé par ce qu’on m’a fait. Il y a un principe simple de l’univers qui veut que chaque action crée une réaction égale et opposée."
V pour Vendetta


Goût du sang : Doux, anormalement doux. Anémié à force de jouer au con en se privant de nourriture, son sang laisse une impression étrange sur la langue. Ce n’est pas qu’il soit particulièrement sucré, mais le goût fruité n’est masqué par rien d’autre, ni un goût de fer, ni par un fort taux de cholestérol puisqu’il est pathologiquement en dessous des normales pour les deux. Le goût s’estompe sitôt la gorgée avalée et on a presque de la peine à se le rappeler, et plus on essaye, moins l’on y arrive, un peu comme d’essayer en vain de se souvenir de son rêve au réveil. Frustrant. Car pour retrouver cette saveur, il faudra y goûter à nouveau. C’est léger, c’est désaltérant, comme prendre un thé pour un humain (so british !). C’est fade pour certains et parfait pour d’autres. Enfin, pas que quelqu’un ait déjà eu le loisir d’en boire.

Autres :
- Apparence vestimentaire : Noir c’est noir. Uniquement. A quelques exceptions près comme de l’écossais et parfois en le mêlant à quelques touches de blanc ou de gris. Il est capable de se vêtir aussi bien de coton que de cuir, de soie ou de vinyle. Chemise, pantalon, résilles, t-shirt à messages, écharpe, bonnet, costume, veste, short, pantalon, tunique, gants, doudoune, trench, chapeau, pantacourt, chaussures de ville, Doc Marteens, Converse, tongs. Peu importe. Mais en noir, c’est la seule règle à laquelle il ne déroge jamais.

- Particularités : Pas mal de cicatrices, notamment une très vilaine à la gorge et une autre au genou gauche. Des ongles rongés. Joue les albinos. Porte de nombreux piercings, aux oreilles et ailleurs. Plusieurs tatouages : un ‘bracelet’ en damiers au poignet droit, ainsi que trois petits tribaux (une lune à la cheville droite, une veuve noire au creux de l’aine à gauche et un soleil à l’intérieur du poignet gauche). Garde toujours l’alliance en or blanc de Samuel. Boite de la jambe gauche, c’est très visible quand il court.


Son passé :
Sa famille :
- Liam Rilley : 59 ans, père, professeur d’Histoire à l’Université.
- Diane Rilley : 54 ans, mère, courtière dans l’immobilier.
- Tobias Rilley : 32 ans, frère ainé, informaticien, père de famille bien sous tous rapports.
- Heredote Rilley : 29 ans, frère ainé, aucun lien avec lui à ce jour.
- Ianis Rilley : 25 ans, frère cadet, ergothérapeute.


Votre pseudo : Neferkitty
Age : 24 ans.
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : Oula… quelques années déjà, je dirais 10 ans, je devais avoir 14 ans sur mon premier forum.
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? : Niiiice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Nikitas Rilley
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Les disparus-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit