Blood Diary
Bienvenue à Midnights !

Pour vous inscrire, veillez à bien lire le contexte et les vieux livres.

Je vous souhaites une bonne visite ^^

Attention, ceci est un forum yaoi NC-18.

Mathew Klhay.


Forum Yaoi-Yuri-Hentai NC-18 //OPTIMISE POUR FIREFOX\\
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Michael Trussoni

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Michael Trussoni   Jeu 17 Fév - 23:11


Nom : Trussoni
Prénom : Michael
Surnom : Angel un surnom qui lui a collé à la peau au pénitencier, Mike à l’américaine, raton-laveur
Age : 23 ans
Race : Humain
Statut : Comptable et serveur au bar « What else »
Sexualité : Ambivalent


Physique :
° Généralités : Mesurant 1m79 pour 71kg, Michael est un jeune homme qui n’a rien à envier aux autres. Il a rapidement développé sa musculature au pénitencier afin de pouvoir se défendre un minimum et depuis son retour à la vie normale, il se garde en forme par quelques passages à la piscine ou par de simples séances d’abdominaux le matin ou le soir.
A première vue, en l’apercevant de dos, on pourrait prendre Michael pour une personne d’un certain âge à cause de ses cheveux blancs … mais il faudrait pour ça uniquement se focaliser sa chevelure. Si on y regarde de plus près, le jeune homme se tient droit et marche d’une allure constante. Il n’a rien à voir avec un vieillard, bien au contraire il est dans la force de l’âge marchant plutôt la tête haute, le regard décidé et certainement un peu trop dur pour son âge.
Ainsi l’une des choses que l’on remarque le plus chez Michael se trouve être sa crinière blanche. Jusqu’à ses 18 ans, de courtes mèches brunes se dressaient sur le haut de sa tête, mais suite à la mort de son frère, abattu sous ses yeux, ses cheveux ont poussés avec une étrange couleur blanche, fins filaments aux reflets argent. Les médecins parlent d’un choc émotionnel, mais ce phénomène n’a jamais été expliqué scientifiquement.
Cette caractéristique lui a valu le surnom d’Angel au pénitencier. Car si les cheveux blanches encadrant progressivement son visage, c’était également à cause de sa gueule d’ange qu’il a obtenu ce surnom. En effet, il avait hérité des traits durs mais fins de son géniteur, de la peau pâle et douce de l’homme qui l’avait porté et d’un regard bleu très clair presque gris qui lui était propre. Le tour formait un tableau, ma foi pas désagréable à regarder.

° Goûts vestimentaires : Michael a son style à lui mais au final il n’est pas très extravagant et il s’habille toujours correctement lors de ses stages en entreprise lorsqu’il était encore à la fac. Ainsi il a été habitué à revêtir le costume, cravate mais il ne s’amuse pas à porter sa tenue de pingouin plus que nécessaire. La plupart du temps, il porte des jeans délavés par l’usure et il complète ensuite sa tenue par des tee-shirts près du corps, parfois une chemise ou même un pull si la température devient trop fraîche. On le voit également souvent porté une veste en cuir vieillie par le temps, un peu trop grande pour lui … car elle appartenait à son frère.

° Signes particuliers : Finalement, si l’on ne compte pas ses cheveux blancs, Michael a la particularité d’être percé à l’oreille gauche une fine chaine en argent reliant le lobule au l’helix. Il lui arrive également de se maquiller les yeux, mais c’est relativement rare, tout dépend de son humeur et parfois de l’évènement. Cela approfondit son regard, le rendant plus incertain, lui donnant l’air d’un raton laveur en fin de soirée. Enfin il a écopé d’une marque au pénitencier, on ne peut pas appeler ça un tatouage vu qu’elle a été faite avec une lame de rasoir. Cette dernière a laissé des stigmates rouges bien visibles sur sa peau pâle. Il s’agissait de deux petites ailes d’ange grossièrement taillées dans la chair derrière son épaule droite.


Caractère :
Derrière ce jeune homme au regard parfois distant, au sourire généralement moqueur et à l’attitude décontractée, se cache un garçon marqué par certains évènements qui ont contribué à modifier sa façon d'être.
En effet, s’il fait parfois quelques efforts pour paraître aussi insouciant, joyeux et nonchalant que la plupart des étudiants, il a toujours eu l’impression d’être un peu en décalage par rapport à l'ambiance bon enfant qui règne sur le campus. C’est pour cela qu’il a cessé ses études depuis peu … il n’arrivait pas à trouver sa place. Il lui arrive de se sentir parfois plus vieux que son âge, il a du mal à rire de certains sujets tel que la famille ... de trop mauvais souvenirs lui revenant alors en mémoire. Il doit très certainement sa maturité aux différents évènements qui l’ont marqué : la mort de son frère Stephen et son année d’emprisonnement au pénitencier.

La plupart du temps, il est donc plutôt agréable et il se lie d’amitié sans trop de difficultés avec ceux qu’ils rencontrent. Il garde de bons contacts avec ceux qui étaient en cours avec lui et il fait de nouvelles connaissances en sortant et à son boulot.
Néanmoins la mort de son frère l’a poussé à moins s’ouvrir aux autres, il n’aime pas parler de son passé ni de son séjour au pénitencier. D’ailleurs à chaque fois qu’on lui pose une question sur ses sujets, il répond que son frère est mort de maladie et qu’il a pris une année sabbatique avant d’entrer à l’université. De bien honteux mensonges, mais il s’en fiche, c’est mieux ainsi il évite les questions dérangeantes. Il n’a pas vraiment honte de son passé, il préfère juste éviter les questions qui feraient remonter des souvenirs douloureux qu’il a préféré enfouir en lui.

De ce fait, personne ne le connait véritablement. Il n’a pas de meilleur ami, c’était son frère qui occupait cette place auparavant. A présent, Michael a pris l’habitude de garder ses pensées profondes pour lui, s’empoisonnant régulièrement avec des idées malsaines lorsque son humeur est au plus bas.

Vous l’avez donc bien compris, il ne se coupe pas de l’extérieur mais il ne s’ouvre pas entièrement aux autres. Il en va d’ailleurs de même dans ses relations amoureuses, il préfère généralement les coups d’un soir, voir quelques nuits supplémentaires si le partenaire s’est montré particulièrement doué. Mais il ne recherche pas de relation stable, il ne veut pas d’une personne qui peuplerait constamment son quotidien … qui prendrait la place de Stephen.
Au final, il ne s’est jamais véritablement remis de ce qu’il lui est arrivé et il continue à vivre en décalé. La plupart du temps, il agit normalement en sortant avec ses potes, en faisant des conneries, en vivant plus ou moins insouciamment mais au final il ne parvient pas à oublier. Il a arrêté progressivement ses études parce qu’il n’allait plus en cours, n’y trouvant plus le moindre intérêt gâchant ainsi ses capacités. Aujourd’hui, il s’est enfermé dans un boulot qui paye, mais rien de bien folichon, il ne réfléchit pas énormément alors qu’avec quelques années d’étude supplémentaires, rien qu’une ou deux, il serait capable de décrocher un meilleur diplôme et de se voir offrir des postes plus stimulants qui lui correspondraient bien mieux.


° Vices : Michael ne se drogue pas si on oublie les rares joints qui passent entre ses doigts en soirée. Par compte, il boit un peu plus régulièrement, pratiquement à chaque soirée où il se décide à aller. Il tient relativement bien le choc mais ça dépend généralement de son état de fatigue, autant dire que ça lui est déjà arrivé d’avoir de mauvaises surprises au réveil. A part ça, il est un brin égoïste préférant par moment faire passer les intérêts de sa petite personne avant ceux des autres. Il n'est pas spécialement colérique, mais il ne faut pas lui chauffer les oreilles trop longtemps non plus.

° Aime : Donner un coup de main à son patron pour la compta … ça lui évite d’avoir à servir. La neige et la transformation du paysage après une chute de flocons. S’emmitoufler dans la veste en cuir trop grande de Stephen, ça l’apaise, c’est comme son frère était toujours présent l’espace de quelques secondes. Les desserts au chocolat.

° Aime pas : S’il aime la neige, il n’aime pas le froid … ni le soleil. Il a la peau pâle, résultat il ne bronze pas ne prenant que des coups de soleil à la place: manque de mélanine d’après les docteurs. Comme un enfant, il est parfois difficile en ce qui concerne la nourriture : il ne mange pratiquement pas de poisson et il a les épinards, les choux de Bruxelles, les endives en horreur.


Goût du sang :
Jusqu’à son séjour au pénitencier, Michael ne s’était fait mordre que par un vampire. Le premier homme qu’il avait aimé. Mais la loi ne régnait plus vraiment dans cet endroit et d’autres ont eu l’occasion de goûter à son sang. Doux nectar légèrement épicé d’après eux. Mais peu l’importe, il ne se drogue pas, il n’est donc pas du genre à mettre une fiole de son sang en jeu et il est venu à MIdnights parce qu’il savait que cette ville est l’une de celle où es vampires sont sévèrement punis en cas d’agressions.



Son passé :
« L’enfance est traversée par un cortège de grands éteigneurs qui portent leurs idées, leurs opinions, leurs certitudes, leurs croyances reçues comme des cierges, solennellement. » (Christian Bobin)




L’enfance de Michael.
Une enfance joyeuse durant laquelle il a grandit sereinement influencé par ceux qui l’entouraient.

Il a été influencé par Jim, son père qui l’avait mis au monde, qui lui avait donné goût à la lecture. D’ailleurs c’est bien parce que son père était un gros lecteur qu’il avait appelé ses enfants par les prénoms de ses deux romanciers préférés : Michael Crichton et Stephen King. Vive l’originalité … Travaillant pour une maison d’édition, il passait son temps le nez dans des ouvrages et le rire de l’enfant a résonné de nombreuses fois dans la bibliothèque de la ville située non loin de chez eux.
De Jim, il a appris la patience, cette qualité qui faisait grandement défaut au garçon qui, d’un naturel joyeux, avait tendance à courir partout. Il lui a appris à être sérieux lorsqu’il le fallait, dans ses études par exemple.

Il a également été influencé par Gaven, son autre père, qui a fait de lui un petit aventurier au grand malheur de son époux. Professeur de sport, il était dehors la plupart du temps entraînant l’enfant dans des aventures fabuleuses. Michael a passé de très longues heures dans la forêt qui bordait leur maison à construire avec lui des cabanes, des forteresses qu’il devait alors défendre contre des démons imaginaires, des dragons maléfiques et des petits démons qui s’étaient déguisés en écureuils. Gaven l’a entrainé un peu pour qu’il s’essouffle moins vite, il lui a donné goût à l’adrénaline l’emmenant avec lui dans des voitures de sport puissantes, lui payant un saut en parachute et un autre à l’élastique lorsqu’il fut plus grand.

Mais Stephen fut celui qui l’influença le plus, surtout lorsque l’adolescence pointa le bout de son nez. De cinq ans son aîné, il était beaucoup plus calme que lui. Ses parents ne l’avaient jamais délaissé, mais il n’était aussi franc que son cadet, il était plutôt d’un naturel solitaire. Il préférait les livres aux batailles dans les bois avec les voisins, mais il se désintéressa progressivement des épais ouvrages lorsqu’il découvrit les joies de l’informatique. Ses parents lui achetèrent un ordinateur et Stephen devint rapidement un petit génie de l’informatique. Il progressa de lui-même et parvint rapidement à créer des programmes que de nombreux adultes étaient incapables de comprendre. Quoi qu’il en soit, il fut accepté dans une boîte réputée dans le domaine, basée à Midnights dès qu’il eut son diplôme en poche à l’âge de dix-huit ans. Le jeune homme déménagea sur MIdnights commençant une période de formation directement dans l’entreprise.

Âgé alors de treize ans, Michael en voulut à son frère de partir loin de chez eux. Un peu trop différents l’un de l’autre, ils étaient assez proches mais n'entretenait pas une relation fusionnelle, ils étaient complices mais ne parlaient pas énormément. Lorsqu’il était enfant, Michael avait pris l’habitude de toujours venir voir son frère lorsqu’il rentrait à la maison. Il se lavait rapidement puis venait l’embêter, généralement il ne comprenait rien aux programmes de son frère et il finissait par s’endormir la tête sur ses genoux. Et au final, Stephen se faisait gronder par son père car son frère n’avait pas encore mangé et n’avait pas fait ses devoirs.

Ainsi ce fut donc un manque pour lui lorsque son aîné s’en alla. Lassé des protestations et des plaintes de Michael, ses parents acceptèrent de l’envoyer à Midnights un week-end sur deux, le jeune homme retrouvant avec plaisir Stephen. Cet éloignement rapprocha les deux garçons qui, progressivement se mirent à parler de tout. Certes l'aîné cachait certaines à son frère attendant qu’il ait l’âge nécessaire pour discuter de ce genre de choses.

Au final, Michal cassa tellement les pieds à ses parents que ces derniers finirent par craquer. Lorsqu’il eut terminé le collège à quinze ans, il put emménager chez son frère à MIdnights.


« L’erreur est humaine » (tiré d’un proverbe latin « Errare humanum est »)




Les deux garçons étaient donc réunis à Midnights, Michael squattant dans l’appartement de son frère aidé financièrement par leurs parents. Le plus jeune avait quinze ans, son frère en avait vingt, et c’est durant cette période qu’il fut le plus influencé par Stephen. En effet, la vie d’un lycéen n’était pas la même que celui d’un étudiant/jeune travailleur et Michael se désintéressa rapidement des sorties match de foot ou après-midi console avec ses nouveaux camarades préférant les sorties dans les bars, les soirées organisées entre étudiants.

D’abord considéré comme le petit frère, il s’intégra progressivement, prit sa première cuite, fuma sa première cigarette tout ceci sous l’œil réprobateur de Stephen qui veillait toujours à ce qu’il ne dépasse pas les bornes.
C’est d’ailleurs peu après ses seize ans que Michael passa une nouvelle étape complétant la liste de ses expériences inédites lorsqu’il fut initié aux plaisirs de la chair par un ami de son frère. Un vampire. Certes, s’il en parla à Stephen par la suite, vu qu’il lui parlait toujours de tout avec lui, il se garda bien de révéler l’identité de son partenaire, prétendant qu’il s’agissait d’un ami du lycée. La pilule passa assez difficilement, il eut le droit à de sacrés remontrances mais Michael finit par l’apaiser et par le faire parler de ses propres expériences.

Le temps passa donc, Michael avala les années lycée sans aucun problème aidé par son frère ou ses amis dès qu’il avait des ennuis dans une matière. Sa relation avec Stephen était toujours au beau fixe, ils parlaient toujours aussi ouvertement, ils se répartissaient les tâches dans l’appartement et tout se passait pour le mieux le lien fraternel étant plus solide que jamais. Même considérant les possibles partenaires sexuels, ils s’arrangeaient tout deux pour dormir l’extérieur afin de ne pas déranger l’autre. Officiellement Stephen n’autorisait pas son frère à découcher trop souvent, mais ce dernier trouvait toujours le moyen de retrouver David, ce jeune vampire qui lui avait offert sa première expérience et sa première morsure.

Mais ce fut ce même jeune homme qui fut à l’origine de la dégringolade des deux frères.
Car Michael avait fini par tomber amoureux du jeune homme.
Or Stephen se trouvait être épris de David depuis plusieurs années … et ce dernier traînait dans des affaires plutôt louches.

Ce fut l’année des dix-huit ans de Michael, que son frère se décida à se lancer face à celui qu’il aimait, il ne lui annonça pas les choses de but en blanc mais il fit en sorte de le séduire. Des avances que David ne refusa pas … un choc pour l’adolescent qui l’apprit de la bouche de son frère particulièrement heureux que les choses aient évolués avec celui qu’il aimait.
Un amour qu’il avait caché à son cadet jusqu’à maintenant, attendant qu’il soit assez mature afin qu’il n’imagine pas que cet amour briserait le lien fort qu’il y avait entre eux.

Michael eut bien du mal à avaler la pilule et il laissa le champ libre à son frère tenant plus à lui qu’à son premier amour. Il les évita quelques temps et refusa catégoriquement de revoir David qui proposait d'éventuelles « réconciliations ».
Les choses auraient pu s’arrêter là si le vampire n’avait pas été mêlé à quelques affaires louches avec un petit groupe de vampire de Midnights. Ils n’acceptaient pas cette stupide restriction que leur imposait le CMDH souhaitant une quantité de sang plus importante par semaine. Les ressentiments grimpèrent et les capacités de Stephen, soit du petit ami de David, furent intégrées à un plan.

Le jeune génie de l’informatique se retrouva bientôt à devoir travailler pour eux. Au départ, les choses n’allèrent pas très loin : quelques comptes furent piratés pour payer du sang à des trafiquants, quelques antécédents criminels furent effacés mais les choses empirèrent lorsque les vampires eurent les yeux plus gros que le ventre planifiant le braquage du centre médical de distribution d’hémoglobine de Midnights. Stephen se retrouva alors réquisitionné pour faire sauter sur place les sécurités informatiques qui empêchaient les accès aux coffres.



Loin d’être bête et aveugle, Michael remarqua rapidement que quelque chose clochait dans le comportement de son frère.
Il lui parlait moins.
Il s’ouvrait moins à lui.
Il lui cachait certaines de ses activités.
Et l’inquiétude du garçon alla en grandissant.

Alors il finit par aller chercher le problème à la source et il alla coincer David. Le garçon employa des méthodes dont il ne fut pas très fier par la suite, mais le compagnon de son frère finit par lui parler de l’action prévue pour la semaine suivante. Michael demanda alors à en être ce qui fit bien rire David jusqu’à ce que son souffle soit coupé par un coup donné par le lycéen. L’humain n’avait pas froid aux yeux, même s’il avait à faire à un vampire.
Si son frère trempait dans une affaire aussi louche, il tremperait dedans également.
Le soir venu, les deux frères eurent une dispute à en faire trembler les murs car Michael avait déjà été auprès du groupe de vampires qui avaient hésité avant de céder : après tout un homme supplémentaire ne serait pas de trop, surtout un humain. Stephen eut beau hurler, se retenir de le frapper, l’insultant de plusieurs noms d’oiseau, son cadet ne fléchit pas.
Il l’accompagnerait.

C’est ainsi que les deux frères pénétrèrent une nuit en compagnie de quelques vampires. Tout aurait bien pu se passer, si un voisin n’avait pas donné l’alerte, un facteur que l’équipe n’avait pas pris en compte, un simple coup de malchance.
Chargé de faire le guet, ce fut Michael qui remarqua au loin l’approche d’une équipe sombre de la police avant que les hommes ne disparaissent dans la ruelle la plus proche … ils allaient rentrer par derrière, là où se trouvait son frère.

Le jeune homme aurait pu s’enfuir, mais cette idée ne lui traversa même pas l’esprit et il fronça tête baissée dans le danger. Au passage, il prévint les deux vampires qu’il croisa mais alors qu’il approchait des coffres les premiers coups de feu retentirent. De justesse, Michael parvint à échapper à un membre isolé de la police en lui assenant un coup puissant à l’arrière de la tête avant de poursuivre sa course dans le dédale de couloirs sombres.

Mais de nouveaux coups de feu retentirent et les bruits résonnèrent dans les oreilles du jeune homme. Il était glacé de l’intérieur alors qu’une sueur froide lui coulait dans le dos. Son cœur tambourinait dans la poitrine alors qu’il dévalait à une vitesse folle une volée de marches.
Mais il alla trop vite et il manqua la dernière s’étalant de tout son long sa tête tapant brutalement contre le carrelage. Étourdi, le garçon gémit et prit appui sur ses mains en relevant lentement son visage.

Et c’est à ce moment que sa vie bascula.

Son regard trouble à cause du sang qui glissait sur son front, il écarquilla les yeux lorsqu’il finit le corps de son frère s’écrouler. Le jeune homme venait de se faire abattre sous ses yeux alors qu’il jetait dans la direction des hommes qui venaient de tirer sur le vampire qu’il aimait.
Son cri, un cri inhumain, rempli de détresse, de cette douleur qui lui déchirait la poitrine, résonna dans la pièce alors qu’une petite équipe d’agents venait le saisir.


L’erreur est humaine … mais elle une simple erreur avait coûté la vie à son frère.
Il avait fait l’erreur d’aimer à la folie un vampire.


« Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » (Lamartine)



La suite reste relativement floue dans l’esprit de Michael.
Il se rappelle vaguement d’un court emprisonnement, de son procès et finalement du jugement qui tombait : une année en pénitencier. Bien heureusement, ou pas, il avait passé tous ses examens pour son diplôme avant le braquage. Mais autant dire que l’année sous les barreaux n’était pas son premier choix dans ses projets d’étude.

Le jeune homme parle peu de son année d’enfermement. Il a été réprimé plusieurs fois à cause des bagarres qu’il causait ou dans lesquelles il était impliqué et sa peine aurait pu être rallongée si ses parents n’étaient pas intervenus.
Face à son père, Jim, en pleurs, Michael n’eut pas d’autres choix que de promettre à ses parents qu’il allait arrêter ses bêtises, qu’il allait se calmer et qu’il se mettrait sérieusement à étudier dès sa sortie du pénitencier.

Mais il y avait un vide énorme dans sa poitrine : il avait perdu son frère et son meilleur ami en même temps, il n’avait plus grand-chose auquel se raccrocher.
Il mit beaucoup de temps à s’en remettre, mais l’univers dur du pénitencier ne lui permit pas de s'apitoyer sur son sort. Il dut garder la tête haute, bomber le torse et ne pas se recroqueviller sur lui-même afin de ne pas vivre un enfer. Il eut bien sûr des animosités, beaucoup de tensions mais Michael finit par ressortir entier de l’établissement … ayant tout de même récolté une marque particulière sur l’épaule, ainsi que des souvenirs particulièrement désagréables.

Comme il l’avait promis à ses parents, il s’inscrit à l’université, s’installa dans une chambre étudiante et reprit ses études là où il les avait arrêtées. Il eut quelques difficultés à trouver des entreprises qui l’acceptaient en stage en vue de son casier judiciaire, mais il est parvenu à faire ses preuves.

Les deux premières années d’étude se sont relativement bien déroulées, il s’est habitué à la vie étudiante, il s’est trouvé un petit boulot. Mais les choses se dégradèrent lors de sa dernière année de licence. Depuis sa sortie du pénitencier, le malaise qu’il ressentait ne disparaissait pas … il n’avait pas à se faire à cette vie insouciante. Il restait décalé.
Il parvint de justesse à obtenir son diplôme mais il ne s’est pas inscrit à la rentrée de cette année, il en avait pourtant les capacités, son travail en entreprise avait plu. Mais il n’y arrivait pas.

Privé de son point d’ancrage, il dérive.
Il a arrêté ses études et son patron au café où il travaillait depuis deux ans l’a pris à plein temps pour servir et s’occuper de sa comptabilité.
Les souvenirs et la peine ne se dissipent pas.
Lentement, Michael continue à survivre sans véritablement faire attention à tout ce qui l’entoure.

Le manque au creux de sa poitrine ne semble pas vouloir s’apaiser.


Sa famille :
* Jim, son père-ange, qui travaille dans une maison d’édition. Il est particulièrement calme et dévore les livres à une vitesse hallucinante.
* Gaven, son père-humain, qui est professeur de sport. A l’opposé de son époux, il est plutôt dynamique. Accro à l’adrénaline, il est amateur de sensations froides.
* Stephen, son frère, décédé lorsque Michael avait dix-huit ans. Il était connu comme étant un petit génie en informatique.



Votre pseudo : Fred
Age : 22 ans
Depuis quand joues-tu sur les forums rps ? : Pas mal d’années
Comment trouves-tu le forum (concept et graphisme) ? : Point de vue déjà donné avec Aidan ^^
Revenir en haut Aller en bas
Mathew Klhay
Admin
Admin
avatar

Messages : 606
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 33

MessageSujet: Re: Michael Trussoni   Mer 23 Fév - 20:37

J'aime toujours autant ton perso, je suis super contente que tu aies conservé son histoire x) !!!

Validée

(et désolée pour le retard ><)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://blooddiary.jeunforum.com
 
Michael Trussoni
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» De Michael Jackson à la burqa, l'actu de la semaine
» (M/PRIS) Michael Trevino
» Prend un avocat pour son divorce (Michael)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Diary :: L'administration :: Recensement des citoyens :: Les disparus-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit